Juillet 2022
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Août 2022
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Septembre 2022
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

Ourembaya album

Album 1

Image: 1/34 Image: 2/34 Image: 3/34 Image: 4/34 Image: 5/34 Image: 6/34 Image: 7/34 Image: 8/34 Image: 9/34 Image: 10/34 Image: 11/34 Image: 12/34 Image: 13/34 Image: 14/34 Image: 15/34 Image: 16/34 Image: 17/34 Image: 18/34 Image: 19/34 Image: 20/34 Image: 21/34 Image: 22/34 Image: 23/34 Image: 24/34 Image: 25/34 Image: 26/34 Image: 27/34 Image: 28/34 Image: 29/34 Image: 30/34 Image: 31/34 Image: 32/34 Image: 33/34 Image: 34/34

Album 2

Image: 1/34 Image: 2/34 Image: 3/34 Image: 4/34 Image: 5/34 Image: 6/34 Image: 7/34 Image: 8/34 Image: 9/34 Image: 10/34 Image: 11/34 Image: 12/34 Image: 13/34 Image: 14/34 Image: 15/34 Image: 16/34 Image: 17/34 Image: 18/34 Image: 19/34 Image: 20/34 Image: 21/34 Image: 22/34 Image: 23/34 Image: 24/34 Image: 25/34 Image: 26/34 Image: 27/34 Image: 28/34 Image: 29/34 Image: 30/34 Image: 31/34 Image: 32/34 Image: 33/34 Image: 34/34

Album 3

Image: 1/126 Image: 2/126 Image: 3/126 Image: 4/126 Image: 5/126 Image: 6/126 Image: 7/126 Image: 8/126 Image: 9/126 Image: 10/126 Image: 11/126 Image: 12/126 Image: 13/126 Image: 14/126 Image: 15/126 Image: 16/126 Image: 17/126 Image: 18/126 Image: 19/126 Image: 20/126 Image: 21/126 Image: 22/126 Image: 23/126 Image: 24/126 Image: 25/126 Image: 26/126 Image: 27/126 Image: 28/126 Image: 29/126 Image: 30/126 Image: 31/126 Image: 32/126 Image: 33/126 Image: 34/126 Image: 35/126 Image: 36/126 Image: 37/126 Image: 38/126 Image: 39/126 Image: 40/126 Image: 41/126 Image: 42/126 Image: 43/126 Image: 44/126 Image: 45/126 Image: 46/126 Image: 47/126 Image: 48/126 Image: 49/126 Image: 50/126 Image: 51/126 Image: 52/126 Image: 53/126 Image: 54/126 Image: 55/126 Image: 56/126 Image: 57/126 Image: 58/126 Image: 59/126 Image: 60/126 Image: 61/126 Image: 62/126 Image: 63/126 Image: 64/126 Image: 65/126 Image: 66/126 Image: 67/126 Image: 68/126 Image: 69/126 Image: 70/126 Image: 71/126 Image: 72/126 Image: 73/126 Image: 74/126 Image: 75/126 Image: 76/126 Image: 77/126 Image: 78/126 Image: 79/126 Image: 80/126 Image: 81/126 Image: 82/126 Image: 83/126 Image: 84/126 Image: 85/126 Image: 86/126 Image: 87/126 Image: 88/126 Image: 89/126 Image: 90/126 Image: 91/126 Image: 92/126 Image: 93/126 Image: 94/126 Image: 95/126 Image: 96/126 Image: 97/126 Image: 98/126 Image: 99/126 Image: 100/126 Image: 101/126 Image: 102/126 Image: 103/126 Image: 104/126 Image: 105/126 Image: 106/126 Image: 107/126 Image: 108/126 Image: 109/126 Image: 110/126 Image: 111/126 Image: 112/126 Image: 113/126 Image: 114/126 Image: 115/126 Image: 116/126 Image: 117/126 Image: 118/126 Image: 119/126 Image: 120/126 Image: 121/126 Image: 122/126 Image: 123/126 Image: 124/126 Image: 125/126 Image: 126/126

Album 4

Image: 1/12 Image: 2/12 Image: 3/12 Image: 4/12 Image: 5/12 Image: 6/12 Image: 7/12 Image: 8/12 Image: 9/12 Image: 10/12 Image: 11/12 Image: 12/12

Album 5

Image: 1/28 Image: 2/28 Image: 3/28 Image: 4/28 Image: 5/28 Image: 6/28 Image: 7/28 Image: 8/28 Image: 9/28 Image: 10/28 Image: 11/28 Image: 12/28 Image: 13/28 Image: 14/28 Image: 15/28 Image: 16/28 Image: 17/28 Image: 18/28 Image: 19/28 Image: 20/28 Image: 21/28 Image: 22/28 Image: 23/28 Image: 24/28 Image: 25/28 Image: 26/28 Image: 27/28 Image: 28/28

Prétendants

Femme prétendante
 

Les missions de sensibilisations pareilles sont rendus difficiles par l’attitude irresponsable de certaines personnes qui vivent en occident. Même s’ils n’ont rien en occident, ils se prennent pour des stars pendant leur séjour qui a été préparé. Ils vivent uniquement pour l’Afrique. En général, sans aucun projet de mettre en place une solution intégrant les parents. Il faut que la diaspora Africaine se pose des questions surtout comment développer un projet pour satisfaire des besoins, peu importe les besoins.

La corruption, l’irresponsabilité dans certains pays, surtout de certains cadres renforcent ce problème de communication efficace vers les personnes, particulièrement les jeunes de l’Afrique.

Ce qui fait que, le taux d’erreur de conception de mariage des personnes venant de l’occident est élevé. C’est les mêmes faits qui poussent la jeunesse désespérée à l’immigration suicidaire.

Il faut que la femme prétendante soit courageuse à n’accepter un mariage que pour le mariage, une union à vie.

Une personne peut accepter le mariage pour plusieurs raisons, par exemple, richesse, noblesse, beauté, religion, amour, éducation, espoir d’un meilleur avenir, mariage, famille, attirance, âge, etc ...

Toutes les raisons de conception du mariage ont leur avantages et inconvénients.

Les erreurs de conception de mariage sont nombreux et cela est propre à toutes les personnes sans distinction de race, du genre, d’appartenance sociale, de croyance, etc.

Les erreurs suivent généralement les conséquences du choix du mariage. Plus les conséquences sont bien isolés et pris en charges plus le couple est protégé.

Afin de minimiser le taux d’erreur dans la conception du mariage, je vous recommande le livre « Erreurs dans la conception du mariage » de Mohamed ibn Ibrahim Al Hamad. Ce livre, bien que s’adresse aux musulmans est un bon guide pour tous, surtout pour les noirs de l’occident.

Je n’accuse personne mais les faits vécus depuis des siècles en occident, montrent qu’il y a des problèmes, des problèmes de maisons des blacks, des problèmes de femme des blacks, des problèmes des enfants des blacks, des problèmes de scolarité des blacks, des problèmes entre les blacks et la civilisation occidentale, des problèmes de travaille pour les blacks, des problèmes etc …. Certains vont me dire que les USA sont différents de l’Europe mais les blancs (race majoritaire de l’occident) des USA sont de l’Europe en majorité. On connaît l’histoire des mouvements des hommes dans le monde. La plus grande vague ne date même pas longtemps.

Il faut que la personne qui est demandé en mariage retient que celui qui est venu de l’occident est généralement une personne chaste; Que sinon le problème de partenaire est très simple en occident, généralement on a une femme à coucher à 15euro, à 10euro voir moins. Il y a des cas où c’est la femme qui paie l’homme; mais ces personnes cherchent des valeurs, de protection et veulent sauvegarder des valeurs dans la plupart des cas.

Ces valeurs ne sont obtenus que par le mariage. Donc accepter de se marier avec ces personnes en projetant le divorce est un crime contre tous les noirs de l’occident.

Ces projets, sont des projets criminels. Malheureusement, en dehors des erreurs classique de conception de mariage, il y a ces projets de mariage criminel.

Ils y a plusieurs formes de ces projets dont une de pire forme d’expression de ces projets est souvent, la jeune prétendante met en pause sont petit ami en Afrique. Se marie avec l’homme qui est venu de l’occident, attends que ce dernier fait le nécessaire pour la faire venir en occident.

Une fois en occident soit avec un enfant ou avec un papier, elle divorce et fait les démarches pour son petit ami.

Il y a une autre forme qui est pratiquée par des personnes moins critique dans leur recherche de bonheur. Elle fait délibérément le choix d’avoir une relation parallèle à son mariage ou vie de couple une fois en occident. Cette relation finie par détruire son couple. Ce qui est déplorable dans ce cas, c’est que l’autre personne sait qu’elle est marié, ainsi avec esprit critique, on peut dégager des pistes racistes, escrocs, criminels, système parallèle, etc.

Il y a des jeunes femmes qui tombent dans la main des proxénètes qui sont organisés un peu partout en occident, surtout dans les grandes villes. Ces proxénètes sont ou ont des recruteurs en général des noirs, femme dans la plupart des cas, des personnes qui ont tous échoués. Au début tout est banal, des promesses de babysitting, de ménage, etc... mais au final elles prennent ces jeunes femmes et certaines assistantes sociales en otages. Leurs démarches est banalisé par des promesses d’un travail pour la jeune femme. Le résultat final est l’argent et sans esprit critique, elle va même chercher l’argent facile sans penser aux conséquences qui peuvent être des maladies (SIDA, etc.), des accidents sans assurances, etc.

Il y a d’autres filles qui collaborent avec des sans papiers en occident cela en collaboration avec parfois la complicité des parents en Afrique au détriment de l’époux, de sa famille et du couple. Cela est une source d’entrée d’argent, pas moins de 3000 euros par union papier (titre de séjour, nationalité occidental, etc.).

Il est temps que ces personnes prennent conscience du crime quelles font à ces hommes, à leur famille et relation. Une personne qui a fait des hautes études, ou qui réussit sa vie en occident, n’est pas n’importe qui, c’est l’espoir de toute une famille, d’une communauté, d’un village, d’un quartier, d’une ville et d’un pays.

Le plus étonnant et ce qui nous donne le courage de s’interroger sur certaines personnes et leurs pratiques est que très souvent les gens qui défendent à toute force de vie les causes qui détruisent les familles sont en famille et la protège. Mon interrogation est est-ce qu’ils veulent juste travailler, donner un sens à leur vie ou vraiment défendre cette bonne cause, droit des femmes ?

En projetant le divorce avant le mariage, c’est projeter la prise en otage avec privation des besoins élémentaires de la personne en face de toi sans parler de tous les biens qu’il allait faire pour les autres. Il faut aussi que les autorités réfléchissent à des solutions politiques à ces crimes qui sont devenus ordinaires.

Malheureusement, la fragilité de la femme, les combats des associations de droits des femmes, les féministes, etc …. rendent difficile tout projet de démêler les vrais du faux.

Que faire pour ne pas prendre les vrais victimes pour bourreaux ?

Famille de la prétendante

Quel rôle doit jouer la famille de la prétendante pour un mariage épanoui et garanti ?

On ne peut pas répondre cette question dans ce petit essai. Cependant, on va donner quelques guides, en tenant compte des évolutions des pratiques en Afrique, en occident et des moyens de communication.

Éviter les erreurs évitables dans la conception du mariage, revient à observer des règles élémentaires.

La vie d’une famille est la même partout. Le niveau de vie est fonction du milieu et de ses moyens.

Il est claire que vu les différences entre la vie en Afrique et en occident, on ne peut pas concevoir les mariages des couples vivant en Afrique et les couples vivant en occident de la même manière.

Il est important que les parents de la fille soient un peu plus sérieux en adoptants des attitudes responsables.

Le mariage ne doit pas être accepté avec conditions.

Pour, l’honneur de l’Afrique et de la dignité noir, dire la vérité aux parents du prétendant sur le comportement de la prétendante est une nécessité.

Il est également important qu’ils disent la vérité à la prétendante sur le mariage, surtout si le couple vivra dans un pays où tout est permis et où il n’ y a presque plus de mariage.

Il faut qu’ils se renseignent sur le prétendant, ses pratiques, ses amis, sa vie, etc. Vivre en occident n’est pas garant de sérieux.

Il serait même très bien de faire une assise ou vidéo conférence entre le prétendant, la prétendante et quelques membres des deux familles, s’il faut pour discuter du problème des couples black en occident en particulier. C’est un rappel nécessaire voir indispensable dans la phase de conception du mariage d’un couple destiné à vivre en occident.

Le fait d’aborder ce sujet dès la phase de conception du mariage est déjà une proposition de solution à ce problème.

Pour moi en plus des erreurs dans la conception du mariage, ce problème est un cas particulier pour les couples fondés en Afrique pour vivre en occident.

Donc, il faut que les familles africaines prennent conscience de l’existence de ce problème. Et réfléchissent sur leur part de responsabilité. Prendre conscience de l’existence de ce problème et de leur rôle sont déjà des points très importants.

Comme vous savez, vous et moi, le premier pas vers la résolution d’un problème est son identification, isoler ses origines et dégager ses conséquences.

Un problème bien isolé est un problème déjà résolu.

Mon conseille principale est de prendre tout le temps dans la phase de conception du mariage surtout pour ceux de l’occident.

 

Amies de la prétendante

 Quels rôles doivent jouer les amies de la prétendante ?

 Dans toutes les phases du mariage, voila les personnes parmi les plus importantes.

Il est important que les jeunes prennent conscience :

 Qu’ils sont les adultes de demain.

 Que le couple de sa camarade est la clé du respect de la dignité africaine et des blacks en général.

 Que la famille est le seul lien de transmission des valeurs de nos ancêtres à nos enfants. Laisser ou encourager le divorce d’un couple black en occident, c’est prendre des responsabilités lourdes de conséquences.

 Et que les enfants qu’on a aujourd’hui seront à leurs tours les blacks de demain.

 Quel génération de black, vous voulez demain ?

 La réponse vous revient tous, jeunesse africaine, jeunesse des couples blacks, jeunesse des descendants de l’esclavage.

 Nous sommes tous dans le même bateau, bien que dans le bateau il y a des groupes et sous groupes.

Juste la bêtise humaine.

 Je partage ce témoignage d’un vieux lorsque j’ai eu ma naturalisation. Il était notre encadrant dans un centre de formation. Il m’a dit :

« Mr Kourouma, aujourd’hui à la même heure, un jeune blanc, moins qualifié que toi, vient d’avoir la même information. Mais dans des années à venir, il n’aura aucun problème mais toi, tu fera face à toutes les bêtises. Tout simplement parce que tu es noir. Moi je suis d’origine espagnole, j’ai été naturalisé français mais on ne sent pas parce que je suis blanc. Toi on va toujours sentir parce que tu es noir. »

 En général, c’est lui qui a immigré soit pour des raisons d’études ou pour une meilleur vie ou économique

 C’est lui qui met en place un système sécurisé, capable d’accueillir une famille, chose qui n’est pas à la porté de tous les hommes, en occident.

 En plus de tous les profils d’immigrés ou diaspora Africaine, il y a aussi les hommes descendants des immigrés et quelques européens de race blanche qui font le voyage vers l’Afrique dans le but de se marier avec une africaine.

 Dans ce beau monde, il y a certaine personne qui réalise leur projet aussi en occident mais parmi ceux qui le font en occident, il y a une classe qui font pour d’autres raisons.

 La classe des hommes en occident est composée des gens qui exploitent le système, qui font le projet pour avoir le papier, pour avoir des allocations, pour échapper aux fisc, des pervers sexuel qui sautent de femme en femme, des escrocs ou pour tout simplement satisfaire le besoin élémentaire de fonder une famille, etc.

 Ceux qui font ce projet pour autres buts que de fonder une famille, exploitent ou fait tomber toutes les personnes impliquées dans ce couple dans le système parallèle qui exploite le système.

Ces exploitations se présentent sous diverses formes mais le plus fréquent et facile est les familles de la classe des immigrés normal, les femmes blanches en situation régulière, les femmes descendante de l’esclavage ou de la colonisation et qui sont restés françaises, etc...

 Malgré tous ces coups, les hommes en situation de famille qui généralement très sages, sont présentés comme violents, mauvais père de famille, etc … Ils sont exploités et sont psychiquement, psychologiquement détruit dans la plupart des cas.

 Qu’est-ce que ces hommes doivent faire dans la phase de conception de leur mariage ?

 Il est très difficile d’apporter ici, la réponse aux hommes qui veulent se marier en Afrique ou à une black issue de l’immigration ou de l’esclavage. Bien que les deux dernière classes sont moins naïf et se font très rarement avoir par le système parallèle.

 Dire que tout est sombre est un mensonge et dire que tout est illuminée est un mensonges aussi. Mais nous allons faire des propositions afin de réduire les erreurs de conception du mariage de couple black pour occident.

 Il serait hypocrite de penser que c’est seulement ces hommes qui font des erreurs de conception de mariage.

L’objectif est d’aider ces hommes à réduire le pourcentage d’échec de leur mariage compte tenu du contexte particulier qu’ils vont vivre à la suite de leur mariage.

 Aujourd'hui, ils sont nombreux à se marier et laisser leur famille en Afrique et font des vas et vient.

 En entré de sujet, je dirai que cette solution est une des solutions à ce problème mais elle a des inconvénients.

 Sur le plan économique, on augmente ses dépenses de soutient familial, de voyages infondés, pire les services des impôts n’ont pas une vue sur cette situation dans la plupart des cas.

Du point de vue de besoins élémentaires de l’homme, sexualité, vie commune, éducation des enfants, etc, on en parle pas.

 Les solutions sont dans la précaution pendant la conception du mariage, dans les lois juridique occidentale et africaine, dans la gestion des crises de famille, surtout dans le projet de l’autre en face.

Les solutions sont dans la volonté des parents, surtout de la maman de la prétendante.

Il y a des mamans qui favorisent les problèmes, voici un exemple de phrase d’une mère à sa fille :

« Il ne faut pas resté assise à la maison, il faut aller travailler ». Mais cette maman, a oublié que le travaille ne se gagne pas facilement en occident. La pression là, pousse certaine femme de couple black à abandonner son foyer dans l’espoir d’avoir une assistante et tombe dans la main des néo-colonialistes ou du système parallèle avec ses conséquences, divorce, prostitution, perte d’argent pour le mari, etc...

Ne mariez pas les filles trop pauvre et non croyante. Si, elle a la foie, tu peux prendre le risque sinon, ne tentez pas.

Je termine ce point par un message aux hommes en occident qui se mettent en couple avec les femmes des autres. Puisque souvent, ils partagent tout avec la femme cela avant même le divorce, mais ils sont en légalité dans certains pays comme la France puisque l’adultère n’est pas une faute grave juridique.

Monsieur, tu aime les petites blacks, il y a beaucoup en Afrique.

Madame, tu parle de l’amour ? Oui, il paraît que vous venez du même placenta et tu as déjà eu des cas pareils avant ton mariage.

 

 Famille du prétendant

Tout comme la famille de la prétendante, le rôle de la famille de l’homme est très important.

Si l’homme est de l’Afrique, ce qui est généralement le cas, il faut que les parents réalisent :

Que la vie en occident et en Afrique sont différente.

Et que la logique de dire, on va chercher une fille de profil acceptable pour occident et proposer à notre fils n’est pas bonne.

Tous les profils ont leurs places en occident, du plus bon au plus mauvais de nos points de vues. L’occident est le carrefour de toutes les civilisations. Pour les religions et les cultures il y a des pratiques qui soulèvent des discutions.

La bonne pratique est d’aider votre fils par la vérité sur les propositions, il faut être claire sur les comportements des propositions pour le mariage.

On ne peut pas changer notre pratique de conception de mariage mais il est obligatoire pour nous de l’adapter aux évolutions.

Le monde est surtout devenu un village, cela grâce aux moyens de communication, surtout internet à travers ses réseaux sociaux.

Il serait sage qu’ils pensent aux années de souffrances de leurs fils. Aux sacrifices de tous ceux qui ont investis dans la réussite de leurs fils. Puisqu’en occident la destruction de la vie des blacks est une tradition pour certaine catégorie. Parfois, ils n’ont pas d’autres solutions, c’est l’histoire qui a voulu ça. Les institutions des états facilitent ces crimes, tout simplement parce que l’écriture, une loi n’a pas de cerveau, c’est une chose statique, c’est seul la personne qui décide qui fait d’une loi ce qu’elle veut.

Les gens qui font les lois sont en général très bons mais le système parallèle est aussi très bien.

On peut comprendre tout cela, puisque généralement, on puissent nos savoirs à partir des acquis, bon ou mauvais.

Et il n’est étrange à aucun de nous que les acquis historiques de l’occident ne sont pas glorieux dans tous les cas, surtout pour les blacks. Il y a certain qui rejettent même toutes responsabilité de se tromper et faire du tort aux noirs. Ils pensent que si ça ne fonctionne pas chez un noir ou une famille black que c’est parce qu’il à un problème d’adaptation à la civilisation occidental ou c’est parce qu’il est tout a fait normal de vivre un problème pour un homme ou en devenant un homme. Mais au fond, on empêche même aux blacks de devenir des hommes, cette réalité avait été avancé par James Badwin en 1960 et c’est une vérité aujourd'hui en fin 2018.

Amies du prétendant

Les amis sont généralement de la même génération bien qu’on a parfois des amis un peu plus sages et en âge avancés. Les recommandations sont les mêmes pour les deux, voir la partie Amies de la prétendante.

L’homme doit faire un peu plus attention avec les amis. Il doit leurs consulter, ils doit regarder les profils et penser à l’avenir. Puisqu’ils seront les garants de l’avenir de couples respectif. Je ne dis pas de ne pas partager ses problèmes de couples avec un célibataire mais il faut qu’il soit vraiment un sage.

La meilleur stratégie est de favoriser la discussion interne du couple.

Lorsqu’on a toutes les preuves qu’on a été pris en otage par une personne qui voulait venir en occident ou voulait faire ses papiers. Il faut prendre des amis en témoins de tout.

Puisque dans ce cas, aucune solution ne fonctionnera, il faut se préparer à gérer les conséquences des exploitations que la personne en face fera de tes vulnérabilités. Je veux dire, les risques que tu fera face, très prochainement. On sait bien qu’un risque (perte d’argent, de travaille, de mourir, etc ...) est une menace d’exploitation d’une vulnérabilité (confiance, droit, faille, etc …) d’un objet ou d’un homme.

Très souvent, on a quartes décisions possibles face à un risque, ignorer ou accepter le risque, gérer le risque, transférer le risque ou éviter le risque.

On prends la décision d’ignorer ou d’accepter le risque lorsque la chance que le risque arrive est petite et que les dégâts sont négligeables.

On prends la décision de gérer le risque lorsque la chance que le risque arrive est petite et que les dégâts sont catastrophiques.

On prends la décision de transférer le risque lorsque la chance que le risque arrive est élevé et que les dégâts sont négligeables.

Et enfin on prends la décision d’éviter le risque lorsque la chance que le risque arrive est élevé et que les dégâts sont catastrophique. Dans ce cas, on fait tout pour éviter.

Ma recommandation, il faut être vigilant, endurant, patient et intelligent.

Moustapha Kourouma

Monday 15 août 2022
Monday 24 Mordād 1401
Monday 17 Muharram 1444

Info : Covid&Projet en cours

Covid :

  • Se protéger, c'est protéger les autres !

UDO :

  • Projet de boite pharmaceutique en cours, avec pour but de
    mettre, soutenir un système  de médicaments de base au village.
  • Projet d'assistance aux candidats au Brevet d'Etude du
    Premier Cycle (BEPC).


 

 

Info : U.D.O, création officielle loi 1901 France

UNION DE LA DIASPORA DE OUREMBAYA

U.D.O est  une association officielle, loi 1901 France dépuis 22/05/2021 !

Décision prefectorale.


 

 

Quelques Chiffres :

Visiteurs
16979
Articles
116
Compteur d'affichages des articles
4127120