Juillet 2022
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Août 2022
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Septembre 2022
L Ma Me J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

Ourembaya album

Album 1

Image: 1/34 Image: 2/34 Image: 3/34 Image: 4/34 Image: 5/34 Image: 6/34 Image: 7/34 Image: 8/34 Image: 9/34 Image: 10/34 Image: 11/34 Image: 12/34 Image: 13/34 Image: 14/34 Image: 15/34 Image: 16/34 Image: 17/34 Image: 18/34 Image: 19/34 Image: 20/34 Image: 21/34 Image: 22/34 Image: 23/34 Image: 24/34 Image: 25/34 Image: 26/34 Image: 27/34 Image: 28/34 Image: 29/34 Image: 30/34 Image: 31/34 Image: 32/34 Image: 33/34 Image: 34/34

Album 2

Image: 1/34 Image: 2/34 Image: 3/34 Image: 4/34 Image: 5/34 Image: 6/34 Image: 7/34 Image: 8/34 Image: 9/34 Image: 10/34 Image: 11/34 Image: 12/34 Image: 13/34 Image: 14/34 Image: 15/34 Image: 16/34 Image: 17/34 Image: 18/34 Image: 19/34 Image: 20/34 Image: 21/34 Image: 22/34 Image: 23/34 Image: 24/34 Image: 25/34 Image: 26/34 Image: 27/34 Image: 28/34 Image: 29/34 Image: 30/34 Image: 31/34 Image: 32/34 Image: 33/34 Image: 34/34

Album 3

Image: 1/126 Image: 2/126 Image: 3/126 Image: 4/126 Image: 5/126 Image: 6/126 Image: 7/126 Image: 8/126 Image: 9/126 Image: 10/126 Image: 11/126 Image: 12/126 Image: 13/126 Image: 14/126 Image: 15/126 Image: 16/126 Image: 17/126 Image: 18/126 Image: 19/126 Image: 20/126 Image: 21/126 Image: 22/126 Image: 23/126 Image: 24/126 Image: 25/126 Image: 26/126 Image: 27/126 Image: 28/126 Image: 29/126 Image: 30/126 Image: 31/126 Image: 32/126 Image: 33/126 Image: 34/126 Image: 35/126 Image: 36/126 Image: 37/126 Image: 38/126 Image: 39/126 Image: 40/126 Image: 41/126 Image: 42/126 Image: 43/126 Image: 44/126 Image: 45/126 Image: 46/126 Image: 47/126 Image: 48/126 Image: 49/126 Image: 50/126 Image: 51/126 Image: 52/126 Image: 53/126 Image: 54/126 Image: 55/126 Image: 56/126 Image: 57/126 Image: 58/126 Image: 59/126 Image: 60/126 Image: 61/126 Image: 62/126 Image: 63/126 Image: 64/126 Image: 65/126 Image: 66/126 Image: 67/126 Image: 68/126 Image: 69/126 Image: 70/126 Image: 71/126 Image: 72/126 Image: 73/126 Image: 74/126 Image: 75/126 Image: 76/126 Image: 77/126 Image: 78/126 Image: 79/126 Image: 80/126 Image: 81/126 Image: 82/126 Image: 83/126 Image: 84/126 Image: 85/126 Image: 86/126 Image: 87/126 Image: 88/126 Image: 89/126 Image: 90/126 Image: 91/126 Image: 92/126 Image: 93/126 Image: 94/126 Image: 95/126 Image: 96/126 Image: 97/126 Image: 98/126 Image: 99/126 Image: 100/126 Image: 101/126 Image: 102/126 Image: 103/126 Image: 104/126 Image: 105/126 Image: 106/126 Image: 107/126 Image: 108/126 Image: 109/126 Image: 110/126 Image: 111/126 Image: 112/126 Image: 113/126 Image: 114/126 Image: 115/126 Image: 116/126 Image: 117/126 Image: 118/126 Image: 119/126 Image: 120/126 Image: 121/126 Image: 122/126 Image: 123/126 Image: 124/126 Image: 125/126 Image: 126/126

Album 4

Image: 1/12 Image: 2/12 Image: 3/12 Image: 4/12 Image: 5/12 Image: 6/12 Image: 7/12 Image: 8/12 Image: 9/12 Image: 10/12 Image: 11/12 Image: 12/12

Album 5

Image: 1/28 Image: 2/28 Image: 3/28 Image: 4/28 Image: 5/28 Image: 6/28 Image: 7/28 Image: 8/28 Image: 9/28 Image: 10/28 Image: 11/28 Image: 12/28 Image: 13/28 Image: 14/28 Image: 15/28 Image: 16/28 Image: 17/28 Image: 18/28 Image: 19/28 Image: 20/28 Image: 21/28 Image: 22/28 Image: 23/28 Image: 24/28 Image: 25/28 Image: 26/28 Image: 27/28 Image: 28/28

Mariages

  • Mariages

 Lorsque l'on souhaite vivre en couple, il est possible de choisir l'union libre (concubinage), le pacte ou le mariage.

 Les droits et obligations qui en résultent diffèrent que vous êtes concubin, pacsé ou marié.

 C’est les statuts que vous pouvez choisir mais est-ce que ces statuts doivent exister pour votre couple ? Si votre réponse est Oui, votre couple a déjà un problème.

 Si en toute sincérité, vous voulez vous marier, la question du statut de mariage ne se posera pas.

 Mais comme c’est un projet à deux et vu le degré de l’escroquerie autour de ces projets, je vous invite à choisir le statut le moins contraignant administrativement.

 C’est dans ce choix même que se trouve, la preuve de votre choix de se marier, puisque, vous n’aurez pas besoins du statut du mariage pour ses avantages et inconvénients, mais pour le faite que c’est votre convention sociale qui l’impose.

 

Les causes des problèmes de certains couples black se posent à plusieurs niveaux : 

 - le mariage forcé (du coup les époux, une fois loin de la famille, se donnent plus de latitude pour le divorce) surtout pour les familles conservatrices.

Ce cas se vie en général en Afrique, bien que des cas sont possibles pour les couples fondées en occident, généralement à partir de la deuxième génération de l’immigration.

Cependant, il est très rare de trouver des cas pour les couples fondés en Afrique pour vivre en occident.

Une des raisons est, la personne qui est supposé être forcé à du temps pour se sauver. Le temps de faire les démarches pour faire venir la personne marié en occident est assez long pour qu’elle ai du soutient auprès des associations, des amis, des parents, etc. Dans la plupart des pays Africain il y a des associations et des lois qui condamnent le mariage forcé.

Les autorités des ambassades sont assez compétentes pour ne pas laisser transcrire un mariage forcé sans alerter.

Si jamais, il n’ y a pas de compétences sur ces questions, je pense que c’est une des pistes pour déjouer ces pratiques. Une seul question des autorités consulaire enlèvera ces doutes des associations spécialistes en métropole. Pour moi, c’est des problèmes à régler en amont, c’est à dire dans le pays d’origine ou dans les communes. Se mettre à faire ses interrogations en métropole est une manipulation et début du système parallèle qui est entrain de détruire les Noirs en Occident.

- le fait d'épouser une jeune femme non instruite alors que le mari a un niveau d'étude poussé (ou vice-versa) et qu'ils évoluent dans un environnement cossu.

- la polygamie en occident. C’est n’est pas facile mais il y a des hommes qui ont plusieurs femmes. S’il vie avec les femmes, il arrive souvent que celles qui n’ont pas le mariage civil occidentale soient victimes de certaines choses.

Il faut reconnaître qu’il y a la polygamie forcée aussi, l’homme est polygame malgré lui, mais vie en réalité avec une seul femme. Un polygame malgré lui est une personne qui est en litige avec le système parallèle (un premier mariage raté, association féministe, assistante sociale, avocat, justice, huissier, etc).

- l’extrême pauvreté des familles en Afrique accroît les erreurs de conception dans le mariage.

- l’immigration, en particulier les sans papiers, sont sources des problèmes dans les couples black stables.

- les amies du couple, la grande famille en Afrique, en occidents sont des points très sensibles.

- l’écart entre la structure d’encadrement du mariage à l’ancienne en Afrique et les pratiques entre l’homme et la femme dans le monde.

- la panoplie de libertés existantes en occident, quand en Afrique tout est tabou surtout les questions relatives au couple dans la plus part des cas.

- Cette liste est non exhaustive , nous avons relevé ici uniquement les comportements que avons appréhendé.

- Les mouvements du féminismes, surtout la version 2.0, non encadrés sont des vrais dangers pour les familles blacks en occident.

- Le copier coller des pratiques chez les jeunes femmes une fois en occident. Un jour j’ai assisté à une scène qui m’a amusée. Je voulais faire des choses à la poste, à mon arrivé devant la poste il y avait un groupe de jeune femme noir qui causait d’avocat, de droit, etc. En résumé, elles discutaient des détails de leurs pratiques à la mode aujourd'hui. Il était 9H46, j’ai trouvé que la porte de la poste était fermé alors qu’elle devrait être ouverte depuis 9H00, j’ai regardé et j’ai vu que la poste était en travaux du 15/09 au 22/11 et elle demandait aux clients de s’approcher de ses points de relais.

 J’ai eu pitié des ces jeunes femmes noir, j’ai poliment dit : « Je pense que la poste est en travaux, c’est écris devant », ce qui est drôle elles avaient l’air hautain et après j’ai vu qu’elles dispersaient.

 Voilà un exemple, elles apprennent par apprentissage et partage des habitudes et non pas par analyse avec esprit critique. C’est une des raisons qu’elles se font avoir par les moralistes.

  Aimez votre mariage :

 Je commence cette partie par vous partager, un message qu’une cousine m’a conseillé.

Les rôles peuvent changer d’acteurs, ce qui est important c’est le message, l’importance de la communication, du confiance et du respect dans le couple.

Une fois, un homme revient du travail et trouve sa femme en train de cuisiner.

Elle lui donne un doux baiser. Ils sont si heureux. Pendant qu'ils sont à table, le portable de la femme sonne, un message de son amie qui lui souhaite une bonne nuit.

Le mari voit le message et se fâche, et il ne parle pas de l'affaire avec sa femme et va à la chambre sans dîner.

La femme regarde son mari et se dit intérieurement Non ! Tu n'es pas gentil, tu boudes à cause d'un simple message ?

Je ne vais pas te suivre, tu n'es plus un gamin. La femme finit par dîner sans lui et va se coucher.

Le couple a un sommeil tendu et se tourne le dos cette nuit-là. À minuit, la femme transpire à grosses gouttes avec beaucoup de fièvre. Elle n'est pas capable de parler. Elle pose sa main tremblante sur son mari, mais ce dernier continue de bouder et enlève la main de sa femme sur lui sans se retourner et sans dire mot. La femme n'ayant plus d'air, fini par mourir d'AVC le matin, le mari se réveille, prend son bain et prépare ses affaires pour aller au travail. La femme est encore au lit, puis l'homme la regarde et la trouve un peu bizarre, mais l'ignore en se disant intérieurement : je ne lui parlerai pas, jusqu'à ce qu'elle le fasse d'abord en premier. Ensuite, il s'habille, prend le petit déjeuner et va au travail.

Dans l'après-midi, en rentrant à la maison il décide d'acheter une belle montre à sa femme, question de faire la paix.

Quand il arrive à la maison, il est heureux, et sait déjà que son épouse va apprécier ce merveilleux cadeau. ça sera pour lui un moyen de prouver à sa bien-aimée combien il était amoureux d'elle et lui donnera de nombreux baisers.

Arrivé à la maison, il ouvre la porte et va directement à la cuisine, parce qu'il était prêt à surprendre sa bien-aimée avec ce somptueux cadeau, mais il constate que le petit déjeuner qu'il a prit le matin était toujours là sur la table. Alors il se dit dans son cœur "elle était toujours en colère contre moi" Alors il va dans la chambre et constate que sa femme était toujours dans le lit, dans la même position.

Effrayé, il se dirige vers elle et quelque chose lui dit qu'elle était morte. Le douloureux constat fait, il pleura, pleura et pleura, il était inconsolable le pauvre. Il n'en revenait pas que sa bien-aimée soit morte de cette façon ... Réflexion: Le temps est trop court pour les combats.

Sachez en profiter.

Prenez bien soin de votre partenaire ! Aimez votre femme ou votre mari, donnez-lui des câlins, remplissez-le ou la de baisers, dites-lui tout le temps combien vous l'aimez et sachez pardonner !

Parce que le temps n'a jamais attendu quelqu'un. Surtout ne sois pas fier en amour et résous tout, ne va pas te coucher avec la colère dans le cœur Il faut savoir mettre l'orgueil de côté et résoudre les problèmes, car les conséquences peuvent être irréversibles.

Nous devons apprendre à nous sacrifier par amour; nul n'est parfait sur cette terre.

La communication dans le couple est très importante.

 Mariage Gris

 On parle de mariage gris, en France, lorsqu’une personne étrangère épouse une personne française dans le seul but d'obtenir la nationalité française ou de bénéficier d'une protection contre la reconduite à la frontière. Cette définition à la française est transposable dans tous les pays occidentaux car c’est les mêmes réalités.

 Contrairement aux autres formes d’escroqueries autour du mariage des couples black, le mariage gris est bien médiatisé. Il suffit d’aller sur internet et chercher « mariage gris  ou mariage blanc», les témoignages et reportages vont s’afficher sur votre support en liste longue.

 De nos jour, il y a des directives européenne pour les gens qui veulent se marier à l’étranger mais cela ne suffit plus, vu le degré d’ingratitude et de malhonnêteté de la plus part des personnes en faces, il faut des lois explicites.

Le problème étonnant, malgré que le code civil, français par exemple conseille de prendre en compte la durée du mariage lors du divorce, les juges semblent ignorer cette ligne de l’article 271 du code civil française.

Vu, les intérêts qui profil à l’horizon, il y a un système parallèle au système et le système parallèle à des acteurs commun avec le système légitime. Le système parallèle semble être une force même pour certaine personne en politique.

Les couples black en occident constituent 80% des cas de mariages gris.

Il serait hypocrite de parler d’amour dans ces cas apparents, c’est juste une violation volontaire des clauses de contrat par un membre. Mais les juges semblent ignorer aussi les articles du code civil qui légifère sur les contrats. Sinon aux vu des faits, la seul décision est l’annulation pure et simple du mariage et cela quelque soit le statut.

Vu généralement les procès verbaux des jugements, on se demande si en essayant de devenir un homme, en reprenant les termes de James Baldwin, et aller se marier en Afrique est un crime ?

Il y a 40 ans de 2018, voir plus, c’était un problème mais aujourd'hui, c’est devenu un dangé.

Puisqu’en essayant de devenir un homme, on peut tout perdre, voir aller en prison.

C’est simple, aujourd'hui, il suffit que tu te marie à une personne, et que cette personne, surtout si c’est une femme appelle la police que tu lui violente. Si tu es un homme noir, tu as 99,99 % de partir au commissariat avec les molettes aux bras.

C’est pourquoi, il faut que les législateurs expriment de manière plus explicite, une protection des citoyens face aux menacent des extrémistes de certaines associations ou mouvement féministes.

Ce problème est complexe, puisque il y a des organisations féministes qui exploites la sensibilité de tout problème qui touche les femmes. Alors que ce problème n’a rien à voir avec les droits des femmes. Il y a des escrocs dans tous les genres. Il serait donc salutaire de dépassionner les faits et être responsables.

Le combat des droits des femmes, des noirs et des enfants ont fait le chemin depuis le début des combats de l’égalité de l’homme et c’est n’est pas aujourd’hui que cela s’arrêtera.

Ce qui doit s’arrêter c’est le combat des gens qui n’ont rien fait de sérieux au moment qu’il fallait et qui veulent vivre un niveau de vie des meilleurs de leur génération dans un monde hostile aux moins qualifiés.

Généralement, ces personnes s’organisent en association sur des sujets sensibles comme celui des femmes, des enfants, des immigrants, etc ...

Le combat pour l’égalité est l’affaire de tous et nous devons tous se révolter contre la manipulation de ces causes. Sinon on risque de vivre pire que ce qu’on a peur. A force d’escroquer les gens et que leurs cris n’entrent dans aucun oreille ou ne font objet d’aucune indignation, de proposition de justice social, ils essayeront de se faire justices.

Nous savons tous que la justice social populaire n’est pas bonne. Nous avons toutes les chances de tirer leçon de l’héritage si riche qu’on a, malgré que c’est triste dans certains cas, particulièrement pour les Noirs.

Hier en Afrique, c’est les enfants qui ont été le plus victimes de l’apartheid, en Amérique et en Europe de l’esclavage. Aujourd’hui, un peu partout en occident c’est les enfants qui sont séparés dès la petite enfance de leur famille. On ne parle pas du crime économique dans la famille, ni du manque de respect envers les ancêtres de ces familles.

On me dira qu’il y a des blancs d’origine européenne mais même pendant l’esclavage il y avait des blancs d’origine européenne avec les noirs mais c’est le pourcentage qui fait basculer l’appartenance raciale du mouvement.

Dans ce cas, 80% des victimes sont black noir et les autres reparties entre les blacks Arabe, les blacks métisse et les blacks blanc.

Donc, on peut bien conclure qu’il y a des crimes raciales de la part de ces acteurs.

Il y a trois groupes d’acteurs, les protecteurs (associations, féministes, avocats, juges, huissiers, etc …), les protégés (personnes mariés, généralement une femme, amis, familles) et les méchants (celui qui s’est réalisées après immigration, qui est partis se marier et à fait venus son élu en métropole, ses amis, sa famille, ses connaissances, etc ...).

Je mets un accent sur le groupe des méchants, c’est l’immigrant ou descendant d’immigrant, généralement, c’est des personnes qui ont fait preuve d’humanisme en Afrique sans aucun problème et de même en occident.

En occident, dans l’ensemble, ils ont généralement une vie normal voir supérieur.

Tout cela est vrai, jusqu’au moment où ils essayent de devenir des hommes.

C’est en ce moment que la société découvre, cet animal, cannibale, violent, pervers, excessif, et violeur, etc … et souvent grâce à l’expertise des associations, des avocats, des juges familiales des huissiers, etc … qui travaillent pour une personne à qui ils ont souhaitez les meilleurs de cette vie.

Il y a lieu de se poser des bonnes questions sur ces experts et leurs pratiques.

Puisqu’à un certain niveaux, c’est eux les protecteurs qui reçoivent, l’argent, services, servitudes, etc …

Les protégés sont dans l’illusion de se faire un chemin doré qui n’existe pas dans cette vie en générale.

Les méchants payent tout, l’argent, perte de famille, enfant et femme ; Perte de biens, dans certain cas de santé (physique et psychique), tout simplement parce qu’ils se sont rendu vulnérable et que leur vulnérabilité ici la confiance a été exploité.

Cette exploitation de vulnérabilité leurs expose à des risques de degrés variés tout au long de la collaboration de ces acteurs.

Pourquoi, il est important de savoir gérer le risque par la prise des décisions même si ça paraît parfois incohérent pour certaine personne.

Il y a généralement quatre décisions, suivant la probabilité et l’impact du risque.

La première décision, prendre et gérer le problème, se prend lorsque la probabilité que le risque soit exploité est faible et que l’impact est élevé.

La deuxième décision, éviter le problème, se prend lorsque la probabilité que le risque soit exploité est élevé et que l’impact est élevé.

La troisième décision, transférer le problème, se prend lorsque la probabilité que le risque soit exploité est élevé et que l’impact est faible.

Et enfin, la quatrième décision, accepter le problème, se prend lorsque la probabilité que le risque soit exploité est faible et que l’impact est faible.

 Régimes

 L’organisation des sociétés modernes, les politiques d’immigrations des pays occidentaux, obligent un certain nombre de personne d’africain à avoir un régime matrimonial même si cela n’est pas nécessaire. Pour certain c’est pour des raisons administratif, pour d’autre c’est économique, pour d’autre c’est des prestiges social, etc...

 Pour en savoir un peu plus sur les droits qu’ouvrent les différents statuts, je vous conseille soit le site du gouvernement français (https://www.service-public.fr/) ou de solliciter un conseille en mairie ou auprès des spécialistes de droits.

 Pour cet essai, je m’adresse aux couples homme et femme, on est bien claire. Toutes autres questions me dépassent et je ne veux pas en parler.

 L’Afrique est toujours, victime du copier coller, surtout des pratiques de l’occident.

 Ce qui fait que les africains n’ont presque pas de protection de droit international.

Est-ce que le régime matrimonial est nécessaire dans les mariages ?

Si Oui est-ce que sa forme d’expression actuelle convient aux mariages en Afrique ?

En ce qui concerne l’occident, les choses évoluent et de manière que le mariage telle qu’on le connaît n’existe plus.

Pourquoi, il n’ y a plus ou presque plus de mariage en occident ?

Je me permet de vous partager une phrase qu’un homme de droit m’a dit : « Tu sais l’adultère n’est plus une faute grave juridiquement en France » ?

Je vous laisse imaginer ce que vaut votre mariage si votre partenaire n’est pas digne.

De plus, on se marie pourquoi ?

  Union libre ou concubinage

Est une union de fait, stable et continue entre deux personnes. La preuve du concubinage peut être rapportée par tous les moyens ( certificat de concubinage, témoignages, déclarations sur l'honneur).

Si les politiques ne trouvent pas de méthodes de protéger les gens contre le système parallèle, il serait salutaire qu’ils donnent un peu plus de droit à cette union de fait afin que les personnes d’origines étrangère puissent faire venir leur famille par ce canal.

Je rappel encore qu’un grand nombre de la diaspora africaine fait le mariage solidaire juste parce qu’il n’ y a pas d’alternatif.

D’autres personnes vont me dire : «Et le mariage avec biens séparés ?»

Mais imaginer se mettre en couple avec statut mariage avec une personne et lui dire, je ne te fait pas confiance, on ne va pas partager nos richesses et pauvretés.

Pour moi, il y a déjà un grand problème de confiance qui peut devenir la cause tout à fait compréhensif de divorce.

Si vous êtes en occident, il faut choisir le statut le moins contraignant. Comme cela a été étudier en amont, le statut ne représente rien, si vous voulez vivre ensemble. Il faudra bien sur se protéger dans ce cas avec des démarches supplémentaires pour vous et vos enfants.

Pour l’Afrique, la question ne se pose même pas, je comprend en même temps, là, il n ‘ y a pas de système parallèle.

Sinon, la meilleure solution dans ce cas est de ne pas se marier.

Si l’union libre aura de valeurs administratif, je pense que les gens ne seront plus emprisonner par le mot mariage. Tout le problème pour la diaspora Africaine est comment faire venir sa famille auprès de lui sans se mettre en danger ?

Aujourd'hui, dans les faits, le mariage solidaire ne tiennent plus dans la plus part des cas. La dignité n’est plus protégé par la loi, l’adultère n’est plus une faute grave.

Alors pourquoi emprisonner les gens dans une relation solidaire sans valeur ? On me dira que personne n’est obligé mais si, on est obligé et cela pour beaucoup de raison.

 Il est une évidence que le mot solidarité n’a plus de sens dans la plupart des mariages et cela quelques soit la vulnérabilité du partenaire.

  Il faut noter d’ailleurs que certaines personnes utilisent même les personnes vulnérables au nom de la solidarité pour arriver à leur fin.

 Union Solidaire

En réalité, dans les bonnes conditions c’est le régime par défaut du mariage, je dit mariage.

Cependant, ce régime doit être encadré et surveillé. Il faudra surtout encadrer les décisions des juges en cas de litige. Loin de se fait législateur, j’exprime juste ma pense de protection de famille black dans un monde complexe qui ne leur laissent aucune chance.

Les législateurs font un excellent travaille dans la plupart des cas, mais tous les problèmes, les erreurs, les escroqueries, etc... viennent très souvent du système et validés par le système judiciaire. Je met la responsabilité de tous ces crimes ou abus sur le compte du système parallèle.

Il faut le dire, j’ai discuté avec un nombre important de black, principalement des hommes, très sérieux et très souvent, ils ont exprimés leurs incompréhensions des décisions de justice.

Mais il se peut qu’ils ne sont pas bien armés pour évaluer ces problèmes, et c’est pourquoi on appelle à une évaluation de ce problème.

Avec un peu de recule, on comprends quelque part ce problème. Peu de juge osera faire face au système avocat, association féministe, etc. On me dira que la justice est indépendante, mais tu te rendra compte que le fondement élémentaires du système judiciaire qui est basé sur fait et valeur n’ont aucun valeur, si tu est homme black convoqué à la justice par une black.

 

Ces hommes qui sont condamnés dans la plupart des cas, arrive à la justice avec le casier judiciaire vierge. Ils ont fait preuve de sérieux en Afrique et Occident, pendant des années. Ils deviennent des violents, des délinquants, des violeurs, etc … lorsqu’ils essayent de devenir un homme, en se mariant. Il y a là des raisons de se poser des bonnes questions.

 La destruction est systématique. Pire, ces femmes black n’ont aucun avenir, toutes les femmes qui passent par ces structures finissent dans la plus grande merde.

 Elles sont les premiers exposés à tout, néo-colonialisme (femme de ménage, bonne de maison, baby-sitter, esclave sexuelle, etc ...), éducation du ou des enfants sacrifiées, sans oublier dans certains cas la prostitution. Aujourd'hui, il y a eu des études et des témoignages qui ont démontré que la prostitution existe en France et que les femmes blacks sont les premières exposés. Le cas des femmes dans ces situations est logique, puisqu’elles sont prisent ou se mettent en otage et s’exposent à la précarité. La précarité est le mot même utilisé par ces cabinets d’avocat spécialisé sur ces cas.

Je partage une expérience du cas de Mr Kourouma, dont le procès verbal de la journée du 11 septembre 2017, dite de conciliation, n’avait rien à voir avec ce qui a été discuté dans les 30mn de discutions avec le juge, le greffier et l’avocate de la dame qu’il a marié et fait venir de la Guinée.

Monsieur Kourouma qui était convoqué par cette dame, est celui qui après des études supérieurs en Guinée, en France, en Angleterre et au USA, l’a marié en Guinée et faire venir en France . Elle a abandonné son foyer après à peine de 2 ans de vie commune en France. Elle est arrivé en France chez lui en mai 2014 et partir de chez lui en octobre 2016 avec un bébé de 18 mois.

En janvier 2017, c’est à dire trois mois après son départ, abandon de foyer, elle était en vie commune avec un autre homme. C’est à dire, c’est ce nouveau Monsieur Soumahoré (d’après cette dame) qui bénéficiait sa solidarité de vie commune homme et femme maintenant.

 Dans le but de comprendre, les motifs du départ de cette dame, Monsieur Kourouma a engagé, UDAF35, une association de médiation qui a une démarche logique de prise en charge des problèmes de famille en France.

 Cette association a écris une lettre recommandé à cette dame en lui proposant leur médiation mais elle a décliné la proposition de l’association UDAF 35.

 Vous comprenez avec quelle facilité, elle s’est mis en couple avec un autre homme. On peut même se demander si la loi des faits ignore la polyandrie. Puisqu’elle est marié avec Mr Kourouma, qui paie tout, même son avocat. Et elle vie avec un autre homme, rencontré en France, en moins de trois mois de son abandon de foyer, avec qui elle est solidaire de faits.

 

Avec tout ces faits, le juge familiale qui avait en charge ce problème, a puis parler de solidarité de couple dans ce cas en ignorant complètement l’article 271 du code civile et pire ils ont proposé une garde alterné du bébé de 18 mois.

 Mais monsieur Kourouma, a rappelé ce jour là, un point très important, qu’il ne peut pas imaginer de garde alterné pour un bébé de 18 mois et surtout qu’il est dépassé que cette proposition vient de la part des personnes du genre féminin qui sont capables n’engendrer un enfant.

 Il a proposé soit on lui donne sont enfant ou rien.

  Plus étonnant, il a acheté sa maison familiale Février 2017 alors que cette dame est parti en octobre 2016, vie en couple de fait avec un autre homme, mais elles rêvent de solidarité dans ce projet alors qu’elle est solidaire avec un homme qu’elle a rencontré en France avec le VISA vie privé de Mr Kourouma.

 Au vu des informations, il est évident qu’on te convoque et après ils t’envoient une enveloppe des décisions, peut êtres pré-écrites avant le jour du procès dite de conciliation.

Mais cette journée, n’a rien a voir avec conciliation puisqu’on ne parle ni de médiateur ni de solution alternatif comme divorce devant le notaire, etc...

Ces pratiques montrent une fois encore de plus que nous sommes dans l’ignorance et ils doivent changer. Les noirs ont trop souffert d’injustice et cela pendant des siècles.

Je passe et repasse les erreurs judiciaire des peines, de « peine de mort » et que les victimes ont été exécuté, particulièrement aux USA.

Les familles des noirs vivent un système de manipulation classique, prévisible pour les esprits critiques.

L’objectif c’est les enfants des blacks, c’est l’argent des blacks, c’est la maison des blacks, c’est les biens des blacks, c’est la destruction des familles black.

 

Un exemple simple, une fois, monsieur Kourouma à payé en prélèvement sur salaire près de 800 euro au cabinet d’avocat qui suit cette dame.

Je vous partage un échange entre un homme et une femme dans cette situation. L’échange est sur l’enfant, vous réaliserez combien de fois, elles sont parfois sous l’emprise et dans l’ignorance.

Un weekend, l’enfant était avec son père, il faisait très chaud et le Mr a écris, c’est partagé mot pour mot sauf le nom de l’enfant a été supprimé : « il fait très chaud, je bouge avec …... des que la température baisse 1p »

Et voici la réponse de Mme : « NB:  j'ai décidé de suivre les jugement, cela veut dire que tu dois venu la chercher a partie de 18h a 18h 30 et me le ramène aussi pareils.

Tu rate seulement, dit toi que c'est la polise qui va récupéré …. ou tu ne viens pas a l'heure c'est eux qui s'en occuperont. »

 Pactes

 Le pacte civil de solidarité (Pacs) est un contrat. Il est conclu entre deux personnes majeures, pour organiser leur vie commune. Il ouvre à un peu plus de droit administratif que l’union libre et moins que les deux types de mariages.

 En France, il faut remplir le formulaire n°15726*02, il y a d’autres conditions à remplir.

 Pour en savoir plus, référez vous sur l’internet ou vers les conseillés spécialisés.

 Que retenir des régimes matrimonial ?

L’objectif final est d’organiser administrativement la vie du couple.

La vie du couple qui est composé du l’union à vie ou de l’union de la vie à la séparation.

 Un vrai union n’a pas besoin de statut.

 Il faut que les législateurs donne une voie à la diaspora Africaine de fonder sa famille sans risque.

 Moustapha Kourouma

Monday 15 août 2022
Monday 24 Mordād 1401
Monday 17 Muharram 1444

Info : Covid&Projet en cours

Covid :

  • Se protéger, c'est protéger les autres !

UDO :

  • Projet de boite pharmaceutique en cours, avec pour but de
    mettre, soutenir un système  de médicaments de base au village.
  • Projet d'assistance aux candidats au Brevet d'Etude du
    Premier Cycle (BEPC).


 

 

Info : U.D.O, création officielle loi 1901 France

UNION DE LA DIASPORA DE OUREMBAYA

U.D.O est  une association officielle, loi 1901 France dépuis 22/05/2021 !

Décision prefectorale.


 

 

Quelques Chiffres :

Visiteurs
16979
Articles
116
Compteur d'affichages des articles
4127208